jeudi 31 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z

Liste des dinosaures commençant par la lettre A

Liste des dinosaures commençant par la lettre B

Liste des dinosaures commençant par la lettre C

Liste des dinosaures commençant par la lettre D

Liste des dinosaures commençant par la lettre E

Liste des dinosaures commençant par la lettre F

Liste des dinosaures commençant par la lettre G

Liste des dinosaures commençant par la lettre H

Liste des dinosaures commençant par la lettre I

Liste des dinosaures commençant par la lettre J

Liste des dinosaures commençant par la lettre K

Liste des dinosaures commençant par la lettre L

Les dinosaures de A à Z : résumé (D)

D

Daanosaurus

Dacentrurus

Dachongosaurus

Daemonosaurus

Dahalokely

Dakotadon

Dakotaraptor

Damalasaurus (non décrit)

Dandakosaurus

Dashanpusaurus

Daspletosaurus

Datanglong

Datonglong

Datousaurus

Daxiatitan

Deinocheirus

Deinonychus

Delapparentia

Deltadromeus

Demandasaurus

Denversaurus

Diabloceratops

Diamantinasaurus

Diclonius

Dicraeosaurus

Dilong

Dilophosaurus

Diluvicursor

Dineobellator

Dinheirosaurus

Dinodocus (peut-être synonyme de Pelorosaurus)

Diplodocus

Dolichosuchus

Domeykosaurus (obsolète, synonyme de Atacamatitan)

Dongbeititan

Dongyangopelta

Dongyangosaurus

Draconyx

Dracopelta

Dracoraptor

Dracorex (= Pachycephalosaurus)

Dracovenator

Dravidosaurus

Dreadnoughtus

Drinker

Dromaeosauroides

Dromaeosaurus

Dromiceiomimus (peut-être synonyme de Ornithomimus)

Drusilasaura

Dryosaurus

Dryptosauroides

Dryptosaurus

Dubreuillosaurus

Duriatitan

Duriavenator

Dynamoterror

Dyoplosaurus

Dysalotosaurus

Dysganus

Dyslocosaurus

Dystrophaeus

Les dinosaures de A à Z : DYSTROPHAEUS

dystrophaeus

Description / Année

Cope / 1877

Signification du nom

joint grossier

Classification

Saurischia / Sauropodomorpha /Sauropoda / Eusauropoda / Neosauropoda /  Diplodocoidea / Diplodocimorpha / Flagellicaudata / Dicraeosauridae

Epoque

Jurassique supérieur (Oxfordien, 164 – 158 MA)              
Dystrophaeus période

Longueur estimée

14 - 15 mètres

Échelle

Dystrophaeus échelle

Répartition

États-Unis (Utah)

Régime

Herbivore

Connu par

squelette partiel qui comprend un cubitus de 76 centimètres de long, un radius incomplet, une omoplate et quelques métacarpes

Espèce

Dystrophaeus viaemalae

Dystrophaeus viaemalae a été l'un des premiers sauropodes décrits du Jurassique de l'Amérique du Nord. Ce grand herbivore vivait dans ce qui est maintenant l'Amérique occidentale. Le fossile se compose de l'omoplate, des parties du sternum et des fragments de l'avant-bras et des os métacarpiens.
On pense que la découverte est un sauropode original ou un membre du Diplodocidae, mais la classification du Dystrophaeus est plutôt déroutante.
En 1877, Cope conclut simplement qu'il s'agit d'un dinosaure du Trias. En 1882, Henri-Émile Sauvage comprend qu'il s'agit d'un sauropode qu'il place dans la famille des Atlantosauridae. En 1895, Othniel Charles Marsh cependant, en fait un stégosauridé. En 1904, Friedrich von Huene, est le premier à déterminer l'âge jurassique de l'animal et il crée une famille, les Dystrophaeidae (supposés être des théropodes herbivores) pour l'héberger. En 1908 von Huene corrige son classement en le plaçant parmi les sauropodes cétiosauridés. En 1966, Alfred Romer le place chez les Brachiosauridae, dans la sous-famille des cétiosaurinés. En 1996, David Gillette en fait un membre de la famille des diplodocidés, tandis que beaucoup de paléontologues le considèrent comme un nomen dubium. En 2015, Emanuel Tschopp, Octavio Mateus et Roger B.J. Benson conduisent une analyse phylogénétique des Diplodocoidea qui aboutit à placer Dystrophaeus comme un Dicraeosauridae basal, proche des deux autres genres nord-américains de cette famille, Suuwassea et Dyslocosaurus.

mercredi 30 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DYSLOCOSAURUS

Dyslocosaurus

Description / Année

John Stanton McIntosh, William Coombs et Dale Russell / 1992

Signification du nom

lézard difficile à situer

Classification

Saurischia / Sauropodomorpha / Sauropoda / Eusauropoda / Neosauropoda / Diplodocoidea /  Diplodocimorpha / Flagellicaudata / Dicraeosauridae

Epoque

Jurassique supérieur (Kimmeridgien – Tithonien, 157 – 145 MA)
Dyslocosaurus époque

Longueur estimée

18 mètres

Poids estimé

6 tonnes

Répartition

États-Unis (Wyoming)

Régime

Herbivore

Connu par

parties de la jambe, des pieds et des chevilles

Espèce

Dyslocosaurus polyonychius

Dyslocosaurus  a été découvert dans un musée, où le fossile était déjà stocké depuis de nombreuses années. La date de la découverte n'est pas connue, mais probablement au début du 20ème siècle. Les fossiles se composent de parties de la jambe, des pieds et des chevilles. Étant donné que l'emplacement exact n'est pas connu, l'âge de ce dinosaure et la classification exacte ne peuvent être déterminés avec précision. Dyslocosaurus avait au moins 4, peut-être 5 griffes sur ses pieds, contrairement aux Diplodocidae, qui n'en avaient que 2. Les proportions du corps étaient similaires à celles du Diplodocus, mais le Dyslocosaurus était beaucoup plus petit.
Le nom générique provient du grec « dys » (« mauvais, pauvre ») et du latin « locus » (« place »), signifiant « lézard difficile à situer » qui fait référence à la difficulté de situer l'origine des fossiles découverts. Le nom spécifique est tiré du grec « polys » (« plusieurs ») et « onyx » (« griffe »).
Les inventeurs de l'espèce en 1992 ont considéré qu'il s'agissait de restes fossiles d'un sauropode diplodocidé. Ils ont déduit qu'il ne pouvait donc pas être d'âge Crétacé et ont donc inféré qu'il provenait probablement des formations géologiques régionales du Jurassique supérieur, soit la formation de Morrison ou soit, avec une probabilité plus faible, la formation de Cloverly. Dyslocosaurus serait alors le seul diplodocidé portant 4 voire 5 griffes par patte. Le regroupement des fossiles décrits par McIntosh et attribués à Dyslocosaurus polyonychius a été remis en cause par Paul Sereno et Jeffrey A. Wilson en 1998 qui considèrent qu'il s'agit d'une chimère paléontologique, un mélange de membres de titanosauriens et de phalanges de théropodes.
En 2015, Emanuel Tschopp et ses collègues révisent la taxonomie des Diplodocidae, ils pointent qu'une des phalanges du pied faisant partie de l'holotype AC 663 n’apparaît pas appartenir au même ensemble d'os fossiles au vu de son type de préservation et de sa coloration. Ceci remet en cause le fait que Dyslocosaurus pouvait posséder plus de trois griffes par pied. Malgré l'aspect partiel et fragmentaire des autres os de l’holotype, ils en concluent que l'animal appartient à la famille des Dicraeosauridae. Dyslocosaurus serait ainsi le second genre de dicraeosauridés du continent nord-américain ainsi que le plus ancien de cette famille avec le genre Suuwassea.

mardi 29 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DYSGANUS

dysganus

Description / Année 

Cope / 1876

Signification du nom

émail rugueux

Classification

Ornithischia / Cerapoda / Ceratopsia / Ceratopsidae

Epoque

Crétacé supérieur (Campanien, 80 - 75 MA)

Répartition

États-Unis (Montana)

Régime

Herbivore

Connu par

une à huit dents

Espèces

Dysganus encaustus

D.bicarinatus Cope, 1876 : Connu par une dent.

D.haydenianus Cope, 1876 : Connu par une dent.

D.peiganus Cope, 1876 : Connu par des dents.

De nouvelles analyses des dents rendent le genre nomen dubium. Dysganus a d'abord été classé chez les Hadrosauridae. Il aurait vécu dans le même environnement que Palaeoscincus, Cionodon, Diclonius et Monoclonius.

lundi 28 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DYSALOTOSAURUS

Dysalotosaurus

Description / Année

Virchow /1919

Signification du nom

lézard inaccessible

Classification

Ornithischia / Ornithopoda / Dryosauroidea / Dryosauridae

Epoque

Jurassique supérieur (Kimméridgien, 157 – 152 MA)
Dysalotosaurus période

Hauteur

80 cm

Longueur

2,50 m

Poids

20 kg

Échelle

Dysalotosaurus échelle

Régime

Herbivore

Répartition

Afrique (Tanzanie)

Connu par

Des milliers d' os et de fragments d'os
Dysalotosaurus 1

Espèce

Dysalotosaurus lettowvorbecki

Dysalotosaurus était un petit Ornithopode dont on a retrouvé les restes en Afrique orientale. On le connaît grâce à une partie du crâne et quelques os. Son corps se terminait par un museau mince et pointu, garnie de dents broyeuses. C'était un bipède doté de deux pattes postérieures longues et solides.

Dysalotosaurus ou Dryosaurus ? Les squelettes de ces deux dinosaures ont été comparés os par os. Cette étude a prouvé que ces dinosaures étaient si semblables qu'il fallut les regrouper en un seul genre. Ainsi, Dysalotosaurus a été renommé Dryosaurus lettowvorbecki (du nom d'un général allemand), la forme américaine étant nommée Dryosaurus altus. Mais, à la fin du Jurassique, il existait une séparation maritime entre l'Amérique du Nord et l'Afrique, ainsi, comment Dryosaurus aurait-il pu passer d'Amérique en Afrique. En fait, un passage terrestre existait entre l'Amérique et l'Afrique, et les faunes ont pu rester très similaires jusqu'à la fin de cette période.

Les fossiles de cet ornithopode proviennent de Tendaguru en Tanzanie. Malheureusement, certains fossiles ont été perdus pendant la Seconde Guerre mondiale. En 2011, les paléontologues Florian Witzmann, Oliver Hampe et leur équipe ont découvert que certains des os du Dysalotosaurus présentaient des déformations probablement causées par une infection virale. Cette découverte est actuellement la preuve la plus ancienne d'un tel tableau clinique.
Les chercheurs Gabriela Sobral, Christy Hipsley et Johannes Müller ont examiné le crâne du Dysalotosaurus en 2012 à l'aide de la tomodensitométrie. Cette tomodensitométrie permet d'examiner des crânes fossilisés aux rayons X et ainsi de représenter le crâne et son intérieur sous forme tridimensionnelle. Au cours de cette enquête, les chercheurs ont découvert que l'oreille interne du Dysalotosaurus possédait une combinaison de caractéristiques anatomiques originales et modernes. Ils ont découvert que la paroi latérale de la capsule cérébrale avait deux ouvertures au lieu d'une. Ceci est généralement associé à une meilleure audition. Cependant, la cochlée de l'oreille interne est relativement courte, ce qui indique un manque de capacité à distinguer les notes aiguës et graves.

dimanche 27 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DYOPLOSAURUS

Dyoplosaurus

Description / Année

Parks / 1924

Signification du nom

lézard à double armure

Classification

Ornithischia / Thyreophora / Ankylosauria /Ankylosauridae / Ankylosaurinae / Ankylosaurini

Epoque

Crétacé supérieur (Campanien, 84 - 72 MA)              
Dyoplosaurus période

Hauteur

1,30 mètre

Longueur

5 mètres

Poids

2,5 tonnes

Échelle

Dyoplosaurus échelle

Régime

Herbivore

Pays

Canada (Alberta)

Connu par

sommet partiel de crâne, quatre fragments de mandibule avec deux dents insérées, portions d'armure post-crâniale, empreintes cutanées, de vertèbres post-thoraciques articulées, dix côtes thoraciques partielles, un ilium gauche partiel, deux ischions et de sa « queue-massue », ainsi qu'un radius droit, un métacarpien gauche IV, un fémur, un tibia, un péroné et un pied

Espèces

Dyoplosaurus acutosquameus

Grand membre de la famille des ankylosaures, Dyoplosaurus marchait à quatre pattes. Il mesurait environ 5 mètres de long et pesait environ 2,5 tonnes, soit environ le poids d'un rhinocéros vivant aujourd'hui. Les dix dernières vertèbres de sa queue étaient fusionnées et maintenues en place par des tendons très puissants. Au bout de la queue se trouvait une massue composée de quatre os soudés ensemble. Les Ankylosaures étaient construits bas, leurs crânes ne dépassaient généralement pas 1 mètre au-dessus du sol. Ils avaient de petites dents triangulaires disposées de manière lâche, semblables à celles des stégosaures. Les gros os hyoïdes indiquent qu'ils avaient probablement de longues langues flexibles. Ils avaient également un grand palais secondaire latéral. Cela signifie que, contrairement, par exemple, aux crocodiles récents, ils pouvaient respirer en mâchant.

samedi 26 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DYNAMOTERROR

Dynamoterror

Description / Année

McDonald​, Wolfe, Dooley / 2018

Signification du nom

puissant souverain de la terreur

Classification

Saurischia / Theropoda / Tyrannosauridae / Tyrannosaurinae

Epoque

Crétacé supérieur (Campanien, 84 - 72 MA)              
Dynamoterror période

Hauteur

2,50 mètres

Longueur

10 mètres

Poids

5 tonnes

Échelle

Dynamoterror échelle

Régime

Carnivore

Pays

États-Unis (Nouveau-Mexique)

Connu par

gros fragments des membres

Espèces

Dynamoterror dynastes

Les restes du Dynamoterror ont été découverts en 2012 dans la formation Menefee dans l'État américain du Nouveau-Mexique lors d'une expédition. L'équipe de fouille était dirigée par un paléontologue du Western Science Center , Andrew McDonald, et le directeur du Zuni Dinosaur Institute for Geosciences , Douglas Wolfe. Au cours des fouilles, le membre de l'expédition Eric Gutierrez a découvert des os éclatés qui dépassaient du grès. C'étaient de gros fragments des membres creux d'un gros théropode. Les os de Dynamoterror ont été brisés et dispersés. Il a fallu des années pour que les fragments excavés soient reconstitués. Bien que le fossile soit incomplet, il en ajoute un de plus à l'image globale des quelque 25 espèces différentes de tyrannosaures connues à ce jour. Le Dynamoterror appartient à un sous-groupe de tyrannosaures spécifique qui comprend certaines des dernières et des plus grandes espèces, comme le Tyrannosaurus rex.
Le tyrannosaure a vécu il y a environ 68 à 66 ans, ses parents comme le Gorgosaurus et l'Albertosaurus il y a environ 75 millions d'années. Dynamoterror et son cousin Lythronax de l'Utah sont encore plus âgés, environ 80 millions d'années. Cela suggère que les tyrannosaures dérivés doivent être nés à une date encore plus ancienne.
Au cours de sa vie, Dynamoterror mesurait environ 10 mètres de long, ce qui le rend beaucoup plus grand que les tout premiers tyrannosaures, sinon aussi grands que le Tyrannosaure. À l'apogée de ce tyrannosaure, l'endroit où il a été trouvé, la formation de Menefee, une région avec des marécages et des forêts et climatiquement similaire à celle du sud-est des États-Unis - chaude, humide et densément envahie par la végétation.

vendredi 25 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DURIAVENATOR

Duriavenator

Description / Année

Benson / 2008

Signification du nom

chasseur du Dorset

Classification

Saurischia / Theropoda / Megalosauridae / Megalosaurinae

Epoque

Jurassique moyen (Bajocien, 170 - 168 MA)              
Duriavenator période

Hauteur

3 mètres

Longueur

7 mètres

Poids

800 kg

Échelle

Duriavenator échelle

Régime

Carnivore

Pays

Angleterre

Connu par

restes de crâne

Espèces

Duriavenator hesperis

Duriavenator était un carnivore vraisemblablement de taille moyenne qui vivait en Angleterre et en Europe au début du Jurassique moyen . Connu uniquement par des restes de crâne, il a été trouvé en 1882 lors d'un projet de construction par l'entrepreneur Edward Cleminshaw dans une carrière près de Greenhill près de Sherborne. Le fossile n'a été scientifiquement décrit qu'en 1974 par M. Waldmann comme Megalosaurus hesperis. En 2008, le paléontologue britannique Roger Benson a nommé un nouveau genre, Duriavenator, sur la base de sa dernière et plus vaste analyse cladistique des Megalosauridae. Le nom est une combinaison du nom latin Duria pour Dorset et venator, Latin pour chasseur. Il s'agit du plus ancien théropode tétanuraere connu et décrit et n'appartenait pas directement à la racine des tétanurae mais aux mégalosauridés, une famille des spinosauroïdes.

jeudi 24 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DURIATITAN

Duriatitan

Description / Année

Barrett, Benson & Upchurch / 2010

Signification du nom

titan de Duria

Classification

Saurischia / Sauropodomorpha / Brachiosauridae

Epoque

Jurassique supérieur (Kimmeridgien – Tithonien, 157 - 145 MA)              
Duriatitan époque

Hauteur

5 mètres

Longueur

18 mètres

Poids

12 tonnes

Échelle

Duriatitan échelle

Régime

Herbivore

Pays

Angleterre

Connu par

pattes antérieures supérieures et inférieures

Espèces

Duriatitan humerocristatus

En 1874, John Whitaker Hulke a nommé une nouvelle espèce de Cetiosaurus : Cetiosaurus humerocristatus pour un humérus fossile de 140 centimètres de long qui a été découvert par RI Smith à Foot Sands près de Weymouth dans le Dorset la même année. En 1889, l'espèce a été nommée Ornithopsis humerocristatus par Richard Lydekker et en 1897 par Émile-Henri Sauvage comme Pelorosaurus humerocristatusrenommé. À la fin du XXème siècle, les paléontologues ont reconnu que ces identifications étaient fausses.
En 2010, Roger Benson, Paul Barrett et Paul Upchurch ont nommé après une nouvelle enquête sur le matériau fossile un genre distinct pour l'espèce: Duriatitan humerocristatus . Le nom générique est dérivé du nom latin de la région du Dorset - Duria - et du mot grec titane. 
La découverte se compose des pattes antérieures supérieures et inférieures, le seul fossile connu de cette espèce. Quelques dents, une phalange et un morceau de l'os pubien droit , qui a également été compté pour cette espèce au dix-neuvième siècle, n'a pas pu être clairement attribué à Duriatitan par les descripteurs. L' humérus dont la partie médiane est manquante, mesure 140 cm de long et avait une longueur estimée d'environ 160 cm, ce qui fait une longueur d'environ dix-huit mètres et un poids estimé de douze tonnes pour l'animal. Les pattes avant du Duriatitan étaient plus longues que les pattes arrière.
Le duriatitan est difficile à classer en raison du nombre limité de matériaux fossiles. Selon le descripteur, Duriatitan est un membre des Titanosauriformes, un grand taxon appartenant aux Brachiosauridae comme inclut également le Titanosauria.

mercredi 23 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DUBREUILLOSAURUS

Dubreuillosaurus

Description / Année

Allain / 2005

Signification du nom

reptile de Dubreuil

Classification

Saurischia / Theropoda / Megalosauridae / Afrovenatorinae

Epoque

Jurassique moyen (Bathonien, 168 - 166 MA)              
Dubreuillosaurus époque

Hauteur

1,80 mètre

Longueur

5 mètres

Poids

300 kg

Échelle

Dubreuillosaurus échelle

Régime

Carnivore

Pays

France (Calvados)

Connu par

squelette partiel d'un animal juvénile avec un crâne presque complet, ainsi que quelques vertèbres et os pelviens, des parties du fémur, de l'omoplate, des côtes et d'autres fragments osseux divers

Espèces

Dubreuillosaurus valesdunensis

Dubreuillosaurus a été nommé pour la première fois Poekilopleuron valesdunensis par Ronan Allain en 2002. Mais peu après 2002, l'incertitude a commencé sur le placement du Poekilopleuron dans l'arbre généalogique et donc sur la possibilité de placer de nouvelles espèces. La reconstruction progressive du squelette post-crânien a révélé que la découverte représentait une espèce complètement nouvelle, alors Allain a nommé un nouveau genre, Dubreillosaurus valesdunensis, en 2005. Dubreuillosaurus était un théropode avec un crâne assez plat. Le fossile de Dubreuillosaurus provient d'un individu non complètement développé, l'animal mesurait environ 5 mètres de long au cours de sa vie. Les scientifiques estiment que la longueur d'un spécimen adulte est d'environ 9 mètres.

mardi 22 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DRYPTOSAURUS

 Dryptosaurus

Description / Année

Marsh / 1877

Signification du nom

Lézard déchirant

Autres nom

Laelaps aquilunguis, Laelaps cristatus, Laelaps macropus, Megalosaurus aquilunguis

Classification

Saurischia / Theropoda / Coelurosauria / Tyrannosauroidea / Eutyrannosauria

Epoque

Crétacé Supérieur (Maastrichtien, 71 – 66 MA)
Dryptosaurus période

Hauteur

2 mètres

Longueur

6,50 mètres

Poids

1.5 tonne

Échelle

Dryptosaurus échelle

Régime

Carnivore

Pays

Etats-Unis

Connu par

un squelette très incomplet (crâne fragmentaire, vertèbres, humérus, os des pieds et des mains, bassin incomplet, fémur, tibia, fibula incomplète, ...)

Espèces

Dryptosaurus aquilunguis

D.kenabekides Hay, 1899 : Synonyme de Gorgosaurus.

Ce carnivore vivait un peu partout en Amérique du Nord. On possède essentiellement de lui des dents et des mâchoires. Bien que 12 espèces au moins aient été décrites, on ne sait toujours pas à quoi il ressemblait véritablement. E.D. Cope, l'un des célèbres paléontologistes américains des « guerres des os », avait découvert en 1866 un squelette de cet animal qu'il avait baptisé laelaps, du nom d'un chien de chasse de la mythologie grecque, il avait fait faire une maquette présentant un Laelaps bondissant à l'attaque d'un autre dinosaure. Il n'a cependant pas été possible de conserver ce nom qui avait déjà été attribué à un genre d’acariens.

Un célèbre tableau de Charles R. Knight, peint en 1896, en a fait l'un des dinosaures les plus largement connus, en dépit du peu de restes retrouvés. Comme son cousin Eotyrannus, il avait les bras assez longs et terminés par trois doigts. Chacun de ces doigts était terminé par un ongle long de 25 centimètres analogue à une griffe d'aigle, d'où son nom d'espèce.

lundi 21 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DRYPTOSAUROIDES

dryptosauroides

Description / Année 

Huene & Matley / 1933

Signification du nom

de forme semblable au Dryptosaurus »

Classification

Saurischia / Theropoda / Ceratosauria / Abelisauroidea / Abelisauridae

Epoque

Crétacé supérieur (Maastrichtien, 71 - 66 MA)
dryptosauroides période

Répartition

Inde

Régime

Carnivore

Connu par

vertèbres et cervicales et quelques côtes

Espèce

Dryptosauroides grandis

Dryptosauroides était un théropode et n'est connu que de quelques vertèbres dorsales et cervicales et de quelques côtes. Les trouvailles ne sont pas particulièrement bien conservées et ne sont pas assez nombreuses pour permettre une description et un classement plus précis.

dimanche 20 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DRYOSAURUS

 

Description / Année

Marsh / 1894

Signification du nom

Reptile des chênes

Autre(s) noms

Dysalotosaurus

Classification

Ornithischia / Ornithopoda / Iguanodontia / Dryosauridae

Epoque

Jurassique supérieur (Kimmeridgien – Tithonien, 157 - 145 MA)
Dryosaurus période

Hauteur

1.60 mètres

Longueur

4 mètres

Poids

90 kilogrammes

Échelle

Dryosaurus échelle

Vitesse estimée

plus de 40 km/h

Régime

Carnivore

Pays

Etats-Unis, Tanzanie

Connu par

squelette presque complet, sept autres partiels, et divers éléments isolés
dryosaurus1

Espèces

Dryosaurus altus          
D.canaliculatus Galton, 1975 : Renommé Valdosaurus.
D.grandis Lull, 1911 : Synonyme de "Coelosaurus" affinis.
D.lettowvorbecki * (Virchow, 1919) : D'abord nommé Dysalotosaurus. De Tanzanie; connu par de nombreux éléments du squelette.
Dryosaurus ((non nommé) : France, Cap de la Hève (dans le département de la Seine-Maritime).

Dryosaurus est l'un des plus grands et l'un des plus répandus Hypsilophodontidés. Bien que l'un des premiers membres de cette famille, son anatomie était très évoluée. Il avait de longues jambes minces pourvues de trois orteils. Sa mâchoire supérieure était dépourvue de dents. Comme tous les autres Hypsilophodontidés, son seul moyen de défense était la vitesse. Ainsi, si dans les forêts du Jurassique rodait un prédateur tel qu'Allosaurus, Dryosaurus pouvait fuir à toutes jambes afin de se mettre en sécurité.

Des films comme Big Al, retraçant la vie d'un Allosaurus montrent que, au moins les parents de Dryosaurus, tels qu'Othnielia couraient vite. Ainsi, dans une scène, on voit Big Al devant une groupe d'Othnielia, il commence à courir, les petits Hypsilophodontidés le voient et courent à toutes jambes se réfugier au près d'un Stégosaurus. Donc, les Hypsilophodontidés pouvaient éviter les gros prédateurs.

Enfin, Dryosaurus possédait un bec corné, caractéristique des Ornithopodes. Ainsi, les Iguanodontidés en héritèrent, ce qui voudrait dire que les Hypsilophodontidés sont les ancêtres des Iguanodontidés.

samedi 19 décembre 2020

Les dinosaures de A à Z : DRUSILASAURA

Drusilasaura

Description / Année

Navarrete, Casal & Martínez / 2011

Signification

lézard de Drusila

Classification

Saurischia / Sauropodomorpha / Sauropoda / Titanosauria / Lithostrotia / Lognkosauria

Epoque

Crétacé supérieur (Cénomanien – Turonien, 100 - 90 MA)
Drusilasaura période

Hauteur

5 mètres

Longueur

22 mètres

Poids

20 tonnes

Échelle

Drusilasaura échelle

Régime

Herbivore

Répartition

Argentine

Connu par

squelette partiel sans crâne composé de quatre vertèbres, un sacrum, six vertèbres caudales, l'omoplate gauche et quelques os de côtes et de chevrons

Espèce

Drusilasaura deseadensis

Drusilasaura était un grand titanosaure et a été découvert par le paléontologue Marcelo Tejedor alors qu'il explorait des sites possibles pour des mammifères fossiles à l'ouest de Las Heras dans la province argentine de Santa Cruz. Le site était près de la Hacienda María Aike, dont les résidents et les employés ont aidé à l'excavation. Le genre est dédié à Drusila Ortiz de Zárate, la fille de la famille.

Il aurait été un gros sauropode d'après la taille de la scapula retrouvée (143 centimètres, soit 30 % plus grande que celle du Mendozasaurus). Il faisait possiblement partie des Lognkosauria. Si c'est le cas, il serait le plus vieux membre jamais retrouvé de ce clade.