mercredi 29 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PHUWIANGOSAURUS

Phuwiangosaurus

Description / Année

Martin, Buffetaut & Suteethorn / 1994

Signification du nom

lézard de Phu Wiang

Classification

Saurischia / Sauropodomorpha / Sauropoda / Titanosauria / Nemegtosauridae

Epoque

Crétacé Inférieur (Barrémien – Aptien, 129 – 113 MA)              
Phuwiangosaurus période

Hauteur

4,50 m

Longueur

20 m

Poids

17 tonnes

Échelle

Phuwiangosaurus échelle

Régime

Herbivore

Pays

Thaïlande

Connu par

quelques squelettes fragmentaires
Phuwiangosaurus 1

Espèces

Phuwiangosaurus sirindhornae

À la suite de la découverte de fragments d'os fossiles par un bonze près du temple au pied du mont Phu Kum Khao, le titanosaure Phuwiangosaurus sirindhornae est découvert en septembre 1994 par une équipe de paléontologues dirigée par Éric Buffetaut (depuis 1980), directeur de recherche du CNRS et Varavudh Sutheethorn du Service géologique de Thaïlande sur le site de Sahatsakhan dans la province de Khon Kaen en Isan. 7 squelettes presque complets ont été dégagés.
Le Phuwiangosaurus est le premier sauropode découvert en Thaïlande . Il appartenait à la famille des titanosaures, qui sont répartis dans le monde entier.
Il est nommé en hommage à la princesse Sirindhorn (seconde fille de Rama IX née en 1955) pour son intérêt pour la géologie et la paléontologie de Thaïlande.

mardi 28 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PHILOVENATOR

Philovenator

Description / Année

Xu, Zhao, Sullivan, Tan, Sander, Ma / 2012

Signification du nom

amateur de chasse

Classification

Saurischia / Theropoda / Troodontidae / Troodontinae

Epoque

Crétacé Supérieur (Campanien, 84 – 72 MA)
Philovenator période

Hauteur

30 cm

Longueur

70 cm

Poids

1 kg

Échelle

Philovenator échelle

Régime

Carnivore

Pays

Mongolie

Connu par

patte arrière partiellement conservée

Espèces

Philovenator curriei

En 1988, un groupe du Canada-China Dinosaur Project a entrepris une expédition paléontologique à Bayan Mandahu en Mongolie intérieure. L'un des nombreux fossiles retrouvés était les pattes postérieures d'un petit théropode. Ce fossile a été décrit à l'origine comme un Saurornithoides mongoliensis juvénile . Après un réexamen de la découverte par Xu Xing et ses collègues en 2012, la propre espèce type Philovenator curriei a été nommée.

lundi 27 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PHAEDROLOSAURUS

Description / Année

Dong Zhiming / 1973

Signification du nom

lézard exalté

Autre nom

Arrhinoceratops utahensis

Classification

Saurischia / Theropoda / Tetanurae

Epoque

Crétacé inférieur (Aptien)

Longueur estimée

7.m

Poids

2500 kg

Échelle

Régime

Carnivore

Pays

Chine (Xinjiang)

Connu par

une dent isolée, puis une partie d'une patte arrière inférieure droite comprenant le tibia, trois morceaux de la fibula (péroné), du calcanéum et de l'astragale

Espèce

Phaedrolosaurus ilikensis

Le nom générique est dérivé du grec, Phèdre, exalté, se référant à l'agilité de l'animal. Le nom spécifique se rapporte à la formation Ilike. Dong a déclaré que la dent, longue de 31 millimètres, était comme celle de Deinonychus, bien plus épaisse, plus courte, et plus solide. Il considérait le nouveau genre comme un possible Dromaeosaurus.
En 2005, Oliver Rauhut et Xing Xu ont repris la description de fossiles découverts dans le Crétacé inférieur du Xinjiang dans le nord-ouest de la Chine dans les années 1970, et érigés en genres et espèces : la dent isolée de Phaedrolosaurus ilikensis qu'ils déclassent en nomen dubium ; le membre postérieur partiel de Phaedrolosaurus ilikensis, qu'ils attribuent à un nouveau taxon de maniraptoriens, Xinjiangovenator parvus, sur la base de la présence d'un condyle fibulaire développé sur l'arrière du haut du tibia et d'un sillon longitudinal sur le côté antérieur du haut du péroné.

dimanche 26 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PETROBRASAURUS

Petrobrasaurus

Description / Année

Filippi, Canudo, Salgado, Garrido, García, Cerda, Otero / 2011

Signification du nom

lézard de la Petrobras (compagnie pétrolière)

Classification

Saurischia / Sauropodomorpha / Sauropoda / Titanosauria

Epoque

Crétacé Supérieur (Santonien, 86 – 84 MA)
Petrobrasaurus période

Hauteur

5,80 m

Longueur

22 m

Poids

30 tonnes

Échelle

Petrobrasaurus échelle

Régime

Herbivore

Pays

Argentine (Patagonie)

Connu par

un squelette partiel regroupant des éléments de la colonne vertébrale et des membres, ainsi que deux dents isolées.            

Espèces

Petrobrasaurus puestohernandezi

Le nom générique Petrobrasaurus est composé du début du nom de la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras, et du mot du grec ancien σαυρος, sauros, « lézard ». Le nom spécifique puestohernandezi fait référence au champ de pétrole de cette compagnie où a eu lieu la découverte, nommé Puesto Hernández

samedi 25 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PENTACERATOPS

  pentaceratops

Description / Année

Osborn / 1923

Signification du nom

visage de cinq cornes

Autre nom

Arrhinoceratops utahensis

Classification

Ornithischia / Marginocephalia / Ceratopsia / Ceratopsidae / Chasmosaurinae

Epoque

Crétacé Supérieur (Campanien, 84 – 72 MA)
pentaceratops période

Hauteur

2.50 m

Longueur

7.m

Poids

2,5 tonnes

Échelle

pentaceratops échelle

Régime

Herbivore

Pays

USA (Nouveau-Mexique)

Connu par

9 crânes complets ou incomplets, 1 squelette complet et plusieurs autres incomplets
pentaceratops1 pentaceratops2

Espèces

Pentaceratops sternbergi     
P.fenestratus (Wiman, 1930 : Synonyme de P.sternbergi)
Pentaceratops aquilonius (Longrich, 2014, trouvé au Canada dans la province de l'Alberta au sommet de la formation de Dinosaur Park (environ 75 Ma) et dans la formation d'Oldman datée entre 77,5 et 76,5 Ma. Espèce douteuse car appartenant possiblement à Spiclypeus shipporum, décrit en 2016)

Pentaceratops était un grand dinosaure herbivore de la famille des Chasmosaurinae . En apparence il ressemblait un peu au rhinocéros récent. Il possédait le plus grand crâne jamais vu sur un vertébré terrestre connu à ce jour. Celui-ci avait, y compris le protège-nuque, une longueur de 2 mètres. L'énorme protège-nuque avait deux grandes ouvertures, appelées fenestrae, qui réduisaient considérablement le poids du crâne. Le bord de ce bouclier était équipé de petites cornes trapues osseuses.
Pentaceratops avait un total de cinq cornes sur son crâne, deux petites cornes incurvées vers l'extérieur dépassant de l'extrémité de son bouclier, deux grandes cornes pointant vers le bas au-dessus de ses yeux et une corne nasale plus petite d'environ la moitié de sa taille. Sa bouche se terminait par un bec en forme de perroquet, ce qui pourrait indiquer que Pentaceratops était un herbivore sélectif, ne préférant que certains aliments. Comme la plupart des membres de cette famille de dinosaures , les Pentaceratops vivaient probablement en troupeaux.
Comme Anchicératops, Pentacératops pourrait bien être un descendant de Chasmosaurus. Ce dernier vivait plutôt au Crétacé supérieur. Pentacératops était aussi pourvu d'une énorme collerette, dont le bord est garni de petites pointes. Chez certaines espèces, la collerette s'étend jusqu'à la moitié du dos, et jusqu'à quatre grandes ouvertures allégeant la surface osseuse.
Lorsque Pentacératops fut découvert, les scientifiques crurent avoir trouvé un dinosaure rare avec cinq cornes sur la tête, d'où son nom. En fait, Pentacératops n'en possédait que trois : une corne courte et épaisse sur le museau et 2 longues cornes incurvées vers l'avant sur son front. Les deux autres "cornes" sont en fait de simples excroissances des os de la joue, caractéristique fréquente chez les Cératopsidés à collerette longue, mais qui a tendance à s'accentuer chez Pentacératops.
Le nom de genre est la combinaison de trois mots de grec ancien : « πέντα » (« penta »), « cinq », « κέρας » (« keras ») « corne », et « ὤψ » (« -ops »), « visage ». Il se traduit par « visage de cinq cornes » en référence à ses deux pointes des os longs épijugaux qui font saillie vers le côté sous ses yeux, en plus des trois cornes plus évidentes « de type Triceratops »

vendredi 24 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PENELOPOGNATHUS

Penelopognathus

Description / Année

Godefroit, Li & Shang / 2005

Signification du nom

mâchoire de canard sauvage

Classification

Ornithischia / Ornithopoda / Iguanodontia / Hadrosauroidea

Epoque

Crétacé inférieur (Albien, 112 - 100 MA)
Penelopognathus période

Hauteur

2 m

Longueur

6 m

Poids

2 tonnes

Échelle

Penelopognathus échelle

Régime

Herbivore

Pays

Chine (Mongolie Intérieure)

Connu par

un fragment de mandibule
penelopognathus1

Espèces

Penelopognathus weishampeli

Le nom de genre Penelopognathus est composé des mots du grec ancien penelops, « oie sauvage » et gnathos « mâchoire », pour faire référence à ses descendants possibles, les hadrosauridés, les « dinosaures à bec de canard ». L'épithète spécifique, weishampeli, honore le paléontologue David B. Weishampel, un spécialiste des dinosaures.
La mâchoire inférieure était assez longue et plate, la plupart des hadrosaures ont des mâchoires courtes et fortes. Les dents semblent plus primitives que celles de Probactosaurus, mais étaient plus développées que celles d'Altirhinus.

jeudi 23 juin 2022

Les dinosaures de A à Z : PENDRAIG

Pendraig

Description / Année

Spiekman, Ezcurra, Butler, Fraser, Maidment / 2021

Signification du nom

chef dragon

Classification

Saurischia / Theropoda / Neotheropoda / Coelophysoidea

Epoque

Trias supérieur (Norien - Rhétien, 227 - 201 MA)
Pendraig période

Hauteur

25 cm

Longueur

1 m

Poids

4 kg

Échelle

Pendraig échelle

Régime

Carnivore

Pays

Pays de Galles

Connu par

les deux vertèbres postérieures, les quatre vertèbres sacrées, le bassin sans l'os iliaque droit et un fémur gauche
Pendraig 1 Pendraig 2

Espèces

Pendraig milnerae

Pendraig est l'un des plus anciens dinosaures carnivores connus de Grande-Bretagne. Ce petit théropode était un animal de la taille d'un poulet d'environ trois pieds de long avec sa queue. Pendraig signifie dragon en chef en moyen gallois et milnerae rend hommage au Dr. Angela Milner, qui a été directrice associée de la paléontologie au Natural History Museum (NHM) pendant plus de 30 ans et est décédée en août 2021. Le fossile a été découvert pour la première fois à Pant-y-ffynnon dans le sud du Pays de Galles et décrit dans une thèse de 1983 par Diane Warrener. La région était très probablement une île à l'époque où Pendraig vivait.